J’ai testé les papillotes de poulet Maggi (concours)

21 Nov

Papillote de poulet Maggi

Il y a quelques jours, j’ai reçu dans ma boîte aux lettres les nouvelles papillotes de Poulet de Maggi. J’ai eu le plaisir de recevoir (grâce à Shalima) 3 kits composés d’un sachet de cuisson et d’un mélange d’épices chacun, il existe pour l’instant 3 sortes de parfums : ail et oignon, herbes de provence ainsi que tomate et paprika.

Depuis que j’avais vu la publicité à la télévision pour ces papillotes de poulet, je n’avais qu’une seule envie : tester le poulet Maggi.

La recette est vraiment d’une simplicité extrême, il suffit de mettre le poulet (un poulet entier, 4 cuisses de poulet ou du blanc de poulet) dans le sac de cuisson et de verser les épices dedans. On ferme le sac à l’aide d’une attache, on secoue délicatement afin de répartir également les épices sur le poulet. On place au four et hop tour de maggi !

Alors niveau résultat qu’est-ce que ça donne ? D’abord le four est nickel, pas d’éclaboussures ni de gras sur les parois du four. Ensuite, le poulet est tendre et bien parfumé, le jus du poulet est vraiment bon aussi, le tout sans avoir ajouté de matières grasses.

En conclusion, je me suis régalée !

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’abus des blogs est dangereux pour la santé.

14 Nov

na1

Depuis que j’ai commencé à lire des blogs, mon côté influençable en a pris un coup. L’entrée dans l’univers impitoyable de la blogosphère n’a pas uniquement fait sourire mon porte-monnaie.

Ça l’a aussi fauché.

Tout a commencé par la saga Twilight, qui avait fait fureur du côté de la blogosphère féminine. Je ne comprenais pas trop l’engouement pour cette saga littéraire, je me disais que je devais sûrement passer à côté de quelque chose d’incroyable. Alors j’ai acheté les 4 tomes d’un coup… et là j’ai compris.

Puis ce fut au tour des pépites ou barres de fruits N.A, nature addicts, d’aller titiller mes papilles. Il n’a pas fallu grand chose, ça avait l’air bon et je suis une grande gourmande. J’ai voulu testé grâce/à cause de ce billet. Et j’ai vraiment aimé.

Je ne tire pas non plus mon chapeau aux blogs beauté, qui m’ont poussé à faire quelques emplettes chez Sephora, je ne citerai entre autres que le bain dissolvant express Sephora (qui a fait un véritable raz-de-marée), la primer potion et la palette Naked d’Urban Decay.

Ensuite, je suis tombée du côté obscur de la force de la mousse. Je me suis armée d’un mousseur à lait, suite à la lecture d’un certain billet. J’en ai encore l’eau à la bouche en pensant aux chocolats mousseux que j’ai réalisé et dégusté devant une bonne série.

Les blogs sont le mal, ils me poussent à la tentation et à la consommation. Mais ils cachent et révèlent parfois de véritables mines d’or que ne pas craquer ça serait péché.

N’est-ce pas ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

De l’art d’éplucher un oignon.

27 Oct

oignon

Éplucher un oignon sans pleurer est plutôt digne d’une grande expédition. Personnellement je me prépare toujours psychologiquement à pleurer à chaudes larmes avant de passer à l’épluchage des oignons.

Que celles ou ceux qui ont réussi à éplucher un oignon en ne versant aucune larme le tout sans utiliser de subterfuge, lève la main droite et dise « je le jure » ou alors se taise à jamais.

(silence)

Je vois.

Qu’on se le dise, au départ cela m’ennuyait grandement de passer par la case « j’épluche un oignon, je pleure un coup, et ça repart ». Alors j’ai utilisé les oignons surgelés, déjà épluchés et prédécoupés. Me restait plus qu’à les hacher plus finement et le tour était joué. Méthode de fainéant approuvé à 100% par mes soins.

Mais honnêtement, le goût n’a rien à voir avec les vrais oignons.

Alors j’ai googlisé. J’ai déjà trouvé qui était l’auteur de notre chagrin à chaque épluchage des oignons. C’est une enzyme qui provoque la coulée de larmes incontrôlable.

Elle s’appelle Lacrymal Factor synthase (coucou) et va transformer l’acide 1-propénylsulphénique en molécule de propanethial-S-oxyde, qui est une molécule qui va provoquer l’irritation de l’œil. (c’était la minute chimique du jour)

Suite à mes recherches digne de Sherlock Holmes, j’ai voulu testé un deuxième subterfuge à l’épluchage des oignons. C’est la méthode qui consiste à éplucher l’oignon sous un filet d’eau…
Déjà bonjour les économies d’eau et puis vous avez déjà essayé de couper finement un oignon sous un filet d’eau ? Non ? Moi si. Et bien ça glisse, j’ai failli y laisser quelques doigts au passage et les larmes ont tout de même coulé.

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quid des opérations Sothys & CCB ?

25 Oct

sothys

Ô Miracle, θαύμα, miracolo, milagro, Wunder, mirakel.

J’ai finalement reçu les deux colis CCB et Sothys, qui étaient attendus comme le messie dans ma boîte aux lettres.

J’ai failli crier, chanter voire hurler alléluia, mais la factrice allait me voir d’un mauvais œil, je me suis donc abstenue.

Alors vous vous demandez comment j’ai réussi à obtenir « gain de cause » ? On se croirait presque au tribunal avec toute cette histoire.

Et bien, figurez-vous que le dicton « on n’est jamais mieux servi que par soi-même » est bien vrai, car dans cette aventure je me suis débrouillée toute seule.

Voici les faits.

D’après Babillages, le concours Sothys a été annulé pour des raisons de logistique, or d’après le contact chez Sothys avec qui j’ai échangé plusieurs mails ne m’a pas du tout raconté la même chose. Je ne vais pas rentrer dans les détails car je ne sais pas qui détient la vérité, alors je ne vais pas m’amuser à jouer dieu.

Pour le concours le Club des Créateurs de Beauté, j’ai un beau matin reçu un mail dans ma boîte aux lettres virtuel. Peggy Anselme avait lu le billet où je passais un coup de gueule car je n’avais toujours pas réceptionné le colis un an plus tard. Elle n’était pas au courant de l’histoire et m’a renvoyé le colis sous une semaine avec quelques nouveautés en supplément.

En deux trois coups de clavier, j’ai réussi à résoudre le problème. Vous ne croyez pas que Babillages aurait pu faire de même ?

Ah blogosphère, ton univers est impitoyable !

Rendez-vous sur Hellocoton !

I love make-up (concours sponsorisé)

19 Oct

gemey maybelline

L’an dernier, je vous parlais de mon rapport peu privilégié par rapport au maquillage. Pour preuve, je considérais uniquement le stick à lèvres et le mascara transparent comme unique allié du maquillage. Puis j’ai commencé à découvrir le côté obscur de la force… bien-sûr j’ai eu des ratés, je ne compte plus le nombre de fois où je me suis mis un coup de mascara dans l’œil, je ne sais toujours pas faire un trait correct avec un eye-liner et le smoky-eyes n’est pas encore devenu mon meilleur ami.

Mais soit, désormais je me maquille tous les matins, je continue d’apprendre et de faire des tests (peu concluants des fois) et j’y prends goût.

Et puis des fois, on me propose de tester des produits de beauté de la marque Gemey Maybelline et une plateforme dédiée uniquement au maquillage. Au départ j’ai grandement hésité, car il y a des personnes beaucoup plus habilitées à vous parler de beauté, d’astuces et j’en passe et des meilleures, mais que voulez-vous, je suis vendue au grand capitalisme.

Alors j’ai commencé ma période de test, entre les gloss, les rouges à lèvres, les fards à paupières, les vernis je ne savais plus où donner de la tête. En premier, j’ai commencé par les gloss car je savais éperdument que je n’aimais pas ça.

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 19 sur 67« Première...10...18192021...3040...Dernière »