Archive by Author

La fois où l’on a aménagé notre dressing (concours)

20 Avr

Depuis que l’on a emménagé dans notre maison en Septembre, on s’est finalement décidé à aménager notre espace dressing de notre suite parental (ça fait très Stéphane Plaza de dire ça, vous ne trouvez pas?).

François voulait acheter des planches à la coupe à Leroy Merlin, mais on s’est finalement orienté vers le géant suédois des meubles, à savoir Ikéa.

Notre choix s’est porté sur le système Pax qui envoie du lourd grâce à sa description « Réalisez le dressing de vos rêves ! Grâce à PAX, vous allez pouvoir créer votre dressing et décidez de tout : hauteur, largeur, couleur, style, portes coulissantes ou à charnières… C’est vous aussi qui choisissez les aménagements intérieurs, pour ranger aux mieux vos chemises, chaussures, accessoires, pulls…  »

Au départ, notre dressing ressemblait à ça : deux portants RIGGA – toujours chez Ikéa – qui ne paient pas de mine, mais qui au final ont bien supporté le poids de tous nos vêtements et une commode pour ranger le linge de maison.

Pendant les travaux, Victor se transforme en conducteur des travaux sans jamais oublier Petit Ours Brun à la télévision.

Et après quelques jours de travaux et de galère (faire les découpes des planches pour la sous-pente entre les siestes de Victor entre autres), voici enfin notre très beau dressing, on a choisi de conserver une très grande partie de penderie car je ne plie pratiquement aucun vêtement. On a aussi choisi quelques tiroirs en verre pour leur rendue et on ne regrette pas du tout. On a conservé des tiroirs en bois pour ranger nos sous-vêtements et nos vêtements de travaux.

TADAM

*************

Grâce à Carteland – All your print is love – j’ai eu la chance de pouvoir imprimer un poster personnalisé aux dimensions 90 cm x 60 cm. Je me suis inspirée du modèle « Merveilleux » pour lequel j’ai totalement craqué. Je vous laisse admirer le résultat.

Avec la générosité d’Emma et de Carteland, j’ai l’opportunité de vous faire remporter un lot à personnaliser selon vos envies parmi un choix de trois lots :

♥ calendrier,
♥ livre photo,
♥ magnets photo.

Pour cela, rien de plus simple, il suffit de répondre dans les commentaires quel objet vous fait le plus craquer sur le site de Carteland.

Vous avez jusqu’au 15/05/2017 12h00 pour participer. Je procéderai à un tirage au sort pour élire le ou la gagnante et je publierai les résultats à la fin des commentaires. À vos souris et bonne chance à tous et toutes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai passé mon 2ème oral dans la fonction publique.

26 Jan

L’autre jour, j’ai participé à un concours interne d’adjoint administratif 1ère classe organisé par le Ministère de l’Intérieur.

Après les épreuves d’admissibilité que j’ai passées en septembre et que j’ai réussies manifestement, j’ai passé les épreuves de bureautique et l’oral.

Les épreuves écrites m’ont plutôt laissé sereines. (j’étais face à ma feuille, donc c’était plutôt tranquille). Ce ne fut pas du tout le cas de l’épreuve orale, parce que l’oral ce  n’est vraiment pas mon fort.

C’est plutôt même mon talon d’Achille, ma Kryptonite… Bref, l’oral reste pour moi un gros point faible.

Je ne suis pas du tout à l’aise en public. Me présenter devant les membres du jury reste pour moi une épreuve digne d’un Marathon.

En plus, je dois avouer que le jury était plutôt sympa, plutôt distant pas mais pas du tout méchant.

A la demande de mon passeport et de ma carte professionnelle pour décliner mon identité, j’étais déjà en décomposition.

Je vous passe les mains moites et le dysfonctionnement qui régnait dans mon cerveau quand le jury a commencé à me questionner sur le Plan Préfecture Nouvelle Génération, sur les logiciels Chorus, Géopol et compagnie.

Je suis sortie de cet oral plutôt certaine du résultat, je ne serais pas admise au concours interne d’adjoint administratif 1ère classe.

Alors certes, ce n’est pas le concours le plus dur qui existe, ce n’est pas un catégorie A.

Pour me consoler, je vais me dire que la prochaine fois sera la bonne ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

La wishlist de Noël.

13 Déc

Cher Père Noël,

Comme chaque année depuis que je sais écrire, et ça fait un drôle de tas d’années,  je prends ma plume et mon encre (le stylo bille n’est pas aussi distingué qu’une plume et de l’encre, vous voyez ?) pour vous écrire ma énième lettre.

Tout d’abord Père Noël, je tenais à vous expliquer que l’autre jour avec François on a décidé sur un coup de tête d’acheter notre premier sapin de Noël pour faire découvrir les joies des fêtes de fin d’année à Victor. On a d’abord débattu sur quel sapin acheter. Un Nordmann ? Un Épicéa ? Un artificiel ? Quel sapin choisir, telle était la question… Notre choix s’est arrêté sur un artificiel car il ne perdait pas ses épines, même si il ne sentait pas bon le… sapin. On est allé à Alinéa l’acheter. 1 mètre 80 qu’il mesure.

TADAM.

 

Bref.

En cette période de fêtes, voici un florilège de mes envies du moment :

♥ depuis que l’on a emménagé dans notre nouvelle maison, j’ai envie d’acheter des coussins, des plaids, des parures de lit, du linge de maison et surtout des cadres pour décorer notre nouvel home sweet home. Regardez, j’ai totalement craqué pour cette nappe à l’esprit scandinave chez La Redoute. Elle a été victime de son succès et n’est plus du tout disponible sur l’eshop.

nappe-scandinave

♥ depuis quelques temps, l’idée me trotte de relooker mon Iphone avec une nouvelle coque et j’ai l’idée d’acheter une coque en forme de chat, comme celle-ci par exemple. D’ailleurs il faut que je vous parle dans un autre bille de la réparation d’iPhone, et plus particulièrement de la réparation d’iPhone à Strasbourg comme à Douai par exemple. Mais ça c’est une autre histoire.

 

nappe-scandinave

 

♥ en vrac sinon quelques autres idées qui me viennent à l’esprit : des imagiers pour Victor, mais surtout celui de Petit Ours Brun. A chaque fois désormais qu’il entend le générique Victor se met à taper dans ses mains et à danser, c’est super rigolo à regarder (et à filmer surtout !). Des cubes, des doudous en veux tu en voilà…

Et vous quelles sont vos envies du moment à ajouter sur la liste du Père Noël ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Crèche versus nounou

28 Nov

Depuis que Victor a eu six mois révolus, il est allé en crèche à la fin de mon congé maternité. On a choisi ce système de garde car j’ai pu obtenir une place en crèche assez facilement grâce à mon statut de fonctionnaire. La crèche c’était en quelque sorte rassurant car il y a la directrice, les assistantes maternelles, les puéricultrices et puis la pédiatre.

Victor a fait son entrée en crèche par quelques jours d’adaptation, la première fois il est resté deux heures, puis une après-midi… Et progressivement nous l’avons laissé toute une journée (jamais plus de 8 heures).

Victor est content d’aller tous les matins à la crèche car il fait d’énormes sourires aux assistantes maternelles qui l’accueillent chaque matin. Il mange très bien depuis qu’il est passé dans la section des moyens car c’est un cuisinier qui fait des petits plats frais pour les bébés. En ce qui concerne le sommeil ce n’est pas l’idéal car depuis qu’il est passé chez les moyens les heures de sieste sont imposées (le matin à la demande ; Victor fait parti de ceux qui font encore une petite sieste le matin, et l’après-midi c’est de 13heures à  15heures).

Avec la crèche Victor est très bien suivi, à chaque montée de température, c’est à dire plus de 38,5°, après avoir essayé de déshabiller puis de rafraîchir l’enfant, la crèche m’appelle sur mon portable après la prise de Doliprane.

Tout allait bien, mais depuis quelques semaines on trouve que ce système de garde fonctionne moins bien.

A plusieurs reprises, j’ai récupéré Victor qui était vraiment cracra (couche qui sent vraiment le pipi, des érythèmes car pas d’application de crème de change alors que j’en ai fourni lors de l’inscription, nez pas lavé ou qui coule…)

Ajouté à ces quelques couacs, François qui change d’horaires (système des 3×8), c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase… car la crèche n’est vraiment pas flexibles quant aux horaires variables.

Alors on a pris le taureau par les cornes et on a commencé à chercher une nounou, qui sera plus souple quant aux horaires, il y aura moins de microbes, et plus d’activités manuelles.

Et miracle, en deux jours on a trouvé une nounou. La nounou de Victor.
C’est parti pour une nouvelle aventure pour l’année 2017.

Je vous raconterai !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ces choses qui me faisaient peur avant de devenir maman…

30 Oct

Avant d’avoir Victor, je regardais parfois avec une appréhension certaine les mamans que je côtoyais dans mon entourage ou celles que je croisais dans les rues. Une certaine appréhension qui s’est transformée en peur quand je suis devenue maman. Voici pour vous vous un petit florilège de mes principales craintes :

■ Avoir peur de l’accouchement 

Ne pas avoir pu assister aux cours de préparation à la naissance ne m’a pas aidé à ne pas avoir peur. Evidemment j’ai paniqué quand la sage-femme m’a dit de pousser, évidemment j’ai pleuré en disant que je n’y arriverais pas…

■ Avoir des vergetures

La peur de presque toutes les femmes enceintes ! Mon ventre a craquelé quelques jours avant mon accouchement et pourtant je m’étais tartiné de lait hydratant La Roche Posay Lipikar sous les conseils de ma dermatologue car pendant ma grossesse j’avais développé un pityriasis rosé de Gibert (qui est fort heureusement sans danger pour le fœtus). Tout ça pour dire, que si l’on est prédestiné à avoir des vergetures se tartiner le ventre n’y fera rien…

■ Grossir

Et surtout de ne pas réussir à perdre mes kilos de grossesse. Avant de tomber enceinte, j’étais déjà bien en forme, alors ma gynécoloque a bien veillé à ce que je ne prenne pas trop de kilos de grossesse. Au final, j’avais pris 9 kilos et en sortant de la Clinique je les avais tous perdus.

Faire une fausse-couche

Une peur quasi indéniable. J’ai eu cette crainte horrible jusqu’à la première échographie, quand l’obstétricienne a mis la sonde sur le cœur de Victor et qu’un vrombissement a rempli la salle d’échographie. À chaque rendez-vous de suivi de grossesse, j’avais droit d’écouter le petit battement cardiaque de Victor et ça permettait de diminuer ma peur.

■ Faire tomber Victor en sortant de la baignoire

Je ne sais pas pourquoi, mais le moment du bain était pour moi une frayeur indescriptible. Quand la puéricultrice m’a annoncé que c’était elle qui allait donner le bain à Victor la 1ère fois, j’étais tellement rassurée. Elle a sûrement du le lire dans mon regard. Et puis de retour à la maison, la peur s’est atténuée, laissant place à la joie de donner le bain à Victor.

■ …

Et vous, quelles étaient vos craintes avant de devenir maman ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 1 sur 661234...1020...Dernière »