Archive by Author

Marionnaud fête les mamans (concours sponsorisé)

24 Mai

Plus que cinq jours. Soit 120 heures avant l'impact. Tic tac, tic tac, tic tac… puisque le 30 Mai, c'est la fêtes des Mères.

Et si vous n'avez toujours pas trouvé le cadeau pour combler votre mère, je vous conseille soit :

a) de vous creuser les méninges et de courir dans votre centre commercial le plus proche et donc de vous mêler à la foule et ce durant quelques heures, histoire de vous arracher les cheveux. Votre mère a bien, elle, souffert plus de quelques heures lorsqu'elle vous a mis au monde. (niveau difficile)

b) de recycler des objets que vous ne vous servez plus depuis belle lurette ou de faire un objet home made comme un collier de nouille, un bouquet de fleurs en piquant les fleurs du voisin, d'inventer une chanson ou une ode à votre maman. (niveau moyen)

c) de vous rendre chez Marionnaud et de choisir un coffret cadeau parmi une sélection de folie (niveau facile)

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Swappe, swappons, swappez.

19 Mai

L’autre jour, j’ai eu une fulgurante envie d’organiser un swap.
Un swap, mais késako ?

Pour la petite histoire, swap signifie échange en anglais (je vais finir par devenir bilingue, un jour ou l’autre). Alors donc, un swap est un échange de cadeaux entre deux personnes autour d’un thème donné : une personne prépare un colis accompagnée d’une lettre en fonction des goûts de sa « swappée » afin de lui faire plaisir. Celui qui reçoit le cadeau fera pareil à son tour. Et la boucle est bouclée, hop ! (merci Monsieur Wikipédia).

Ensuite le swap se déroule en plusieurs parties :

1) tout d’abord, qui souhaite participer au swap doit s’inscrire dans les commentaires. Je pense limiter le nombre de participantes swappeuses à environ 19 (c’est un bon nombre, n’est-ce pas ?)

2) je procéderai par la suite à un tirage au sort pour former les binômes swappeuses/swappées.

3) on choisit son thème de swap, c’est à dire qu’on choisit deux de ses passions, passes-temps et hobbies qui constitueront la base de création du swap. Par exemple, je choisirai spéculoos et twilight, mais on peut tout aussi bien choisir vanille et littérature ou voyage et chocolat.

4) je vous envoie par courrier mailesque un petit formulaire que vous devez remplir afin que votre swappée arrive à cerner au mieux vos préférences, vos envies et arrive en moins de deux à vous connaître !

5) après tout ça, c’est le drame. Car c’est le temps de la confection du paquet/colis/cadeau pour la swappeuse (j’espère que la procrastination ne sera pas parmi nous) (prions). On se limite à 5 items qui constitueront le swap (carte, livre, gourmandise, parfum, cosmétique, décoration…) (les choix sont vagues, alors creusez-vous la cervelle !)

6) On envoie les swaps à partir d’une date fixée afin que tout le monde puisse recevoir sa surprise en même temps. (autour du 21 Juin, fête de l’été)

7) On n’oublie pas de prendre une photo de son colis avant déballage/déchiquetage et après ouverture du colis que vous m’enverrai par la suite pour que je crée une mosaïque du swap.

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai testé le DeoDry de The Body Shop #1 (sponsorisé)

2 Mai

Amies, qui comme moi, êtes à la recherche du déodorant anti-transpirant ultra efficace, bien le bonjour.

À la recherche du déodorant qui remplit son contrat en bonne et due forme of course ! Le seul et l’unique. Pas celui qui nous promets monts et merveilles, pas celui qui nous jure d’être efficace et ce durant les prochaines 48 heures qui suivent l’application. (à quant celui qui promet d’être efficace durant 72 heures ?)

Non non, celui qui nous empêche de transpirer et d’avoir de jolies auréoles glamour à souhait. Et celui qui nous empêche de sentir mauvais des dessous de bras.

C’est surtout le dernier point qui m’intéresse. Parce que sachez, mesdames et mesdemoiselles, j’ai le nez assez sensible (même que j’ai voulu m’engager dans une carrière de nez quand j’étais toute petite) (c’était l’effet du Parfum de Patrick Süskind)… et donc quand on transpire mauvais dans mon périmètre de sécurité nasale, je le sens.

En réalité, je n’ai toujours pas trouvé le déodorant qui a battu par KO la transpiration. Et pourtant, la quête du déodorant n’a pas toujours été vaine.

Alternance entre déodorant Mixa, Nivéa, premier prix ou Narta… roll-on ou pulvérisateur. Je n’ai jamais été conquise.

Puis un jour, Monsieur The Body Shop m’a envoyé un mail avec ces propos quelques peu alléchants « ça te dirait de tester en avant-première internationale le nouveau déodorant né de la marque The Body Shop, j’ai dénommé le Deodry ? »

J’ai répondu « Ben oui, pourquoi pas… j’ai presque fini le déodorant Narta de toutes façons. »

Et puis je l’ai reçu dans la boîte aux lettres quelques jours plus tard.
Alors, après l’avoir observé sous tes les angles, j’ai noté qu’il est sans paraben et sans sels d’aluminium, qu’il se décline en trois parfums : cool & zesty, chilled & breezy et fresh & flora, et qu’il est rechargeable (écologiquement responsable, ils sont chez The Body Shop).

Le lendemain matin, je l’ai testé pour voir si il serait capable de remplir son contrat, mais ça, c’est une autre histoire et la suite c’est au prochain épisode.

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le choix, la danette & moi.

29 Avr

Le choix et moi, ça fait trois. Trois parce que l’indécision fait partie intégrante de ma personnalité. Trois parce qu’il faut absolument que je pèse le pour et le contre lorsqu’il m’arrive de faire un choix futiles.

Trois parce que justement il y a trois nouvelle saveurs Danette. (le hasard fait bien les choses, hein ?)

Alors quand Monsieur Danette est venu toquer à la porte de ma boîte email, j’ai cru dans un premier temps que j’allais pleurer. Pleurer parce que, je limite mes choix entre deux choix possibles. Ensuite parce que j’ai longuement hésité entre la saveur Danette lait et la saveur Danette choco-coco.

J’ai donc constitué une balance des « pour » et des « contre ».

Pour : j’adôôôre les Bounty, or mon coeur gustatif devrait balancer vers la saveur choco-coco.

Contre : et la saveur Danette au lait a l’air plutôt délicieuse.

Contre : mais la saveur lait me fait penser au berlingot que je mangeais quand j’étais petite et j’étais vite écœurée… voire trop.

Pour : la noix de coco c’est vraiment bon tout de même. Ca donne un côté exotique. Et je penserai à Koh-Lanta en mangeant mon dessert.

Alors les ami(e)s, si vous aussi vous voulez élire comme moi la saveur de votre choix…

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petit guide du serial chauffeur.

14 Avr

coachclub

L’autre jour, j’ai découvert quelque chose de plutôt incroyable quant à la conduite automobile. Pour vous mettre dans le même état d’esprit que moi, je vous conseille de visualiser l’image suivante : imaginer un éléphant débarquer dans un magasin de porcelaine.

C’est plutôt déboussolant, hein ?
Soit. Voici mon coup de défoularium du jour (pour ne pas dire entre autres coup de gueule) (c’est pas très poli).

Les faits se sont déroulés au volant de ma deuxième maison, j’ai nommé ma voiture que j’aime désormais d’amour. Il devait être deux heures de l’après-midi et pour l’heure, la circulation était plutôt fluide.

Je m’apprête alors à m’engager dans un rond-point à feu tricolore, je jette un coup d’œil à gauche : personne. Je m’engage. Le temps que je passe la première sortie, enclenche la deuxième et là, ô malheur le feu passe au rouge.

Souhaitait aller tout droit, je me suis gentiment rangée dans la file de droite en recrachant bêtement ce que l’on m’a appris au code. Derrière moi un homme, fenêtre ouverte et autoradio à fond, me klaxonne à tout bout de champs.

Qu’est-ce qu’il me veut celui-là ?
J’analyse donc la situation (trop facile). Le monsieur souhaite tourner à droite, mais comme le feu était rouge, je bloque la voie de droite. Mais il continue tout de même à klaxonner comme un fou furieux.

Euh oui.
Et il a continué d’appuyer sur le champignon, jusqu’à que le feu passe au vert, le tout en faisant des gestes très compréhensibles (= mais tu l’as eu où ton permis de conduire, dans une pochette surprise ?) et a démarré en trombe (j’aurai aimé très fort qu’il cale et qu’il ait la honte) (ça ne s’est pas produit malheureusement).

Pour la peine, voici une petite piqure de rappel du code pour le fou du klaxon  :

a) Si l’on ne compte pas dépasser l’axe médian du carrefour, on reste sur la voie de droite.
b) Pour emprunter une route située à gauche du prolongement de sa voie d’entrée, on peut se rapprocher du terre-plein central pour le contourner.
c) Si l’on ignore en s’engageant l’emplacement de sa sortie, on reste à droite.

C’est donc en toute humilité que je dédie ce billet à tout ceux qui ne respectent par les priorités à droite, à tout ceux qui me collent au coffre alors que je roule à 90km/h sur une départementale limitée à 90km/h, à tout ceux qui me klaxonnent parce que je laisse passer un piéton sur un passage piétons, à tout ceux qui ne savent pas accélérer sur une voie d’accélération, à tout ceux qui considèrent que les A ne savent pas conduire…

C’est tout pour le moment.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 22 sur 67« Première...10...21222324...3040...Dernière »