How to Get Away with Murder

8 Mar

HTGAWM

En tant que je sérievore qui se respecte, je me dois de tester, visionner et approuver de nouvelles séries. Et en septembre dernier, aux Etats-Unis c’était la rentrée des séries.

J’ai donc pensé que c’était l’occasion de partager avec vous, mon coup de cœur en matière de série pour l’année 2014-2015 : « How to Get Away with Murder » ou littéralement « Comment s’en tirer après un assassinat ».

Le titre, certes à rallonge, m’a mis immédiatement l’eau à la bouche, je n’ai donc pas hésité une seule seconde à regarder cette nouvelle série diffusée sur ABC, qui est produite par l’excellente Shonda Rimes (Grey’s Anatomy, Private Practive, Scandal).

Alors, le pitch de la série ?

Annalise Keating possède toutes les qualités requises chez un professeur de droit pénal. Brillante, passionnée, créative et charismatique, elle symbolise également tout ce à quoi on ne s’attend pas : sexy, imprévisible et dangereuse. Que ce soit lors d’un procès ou dans une salle de classe, Annalise est impitoyable. Avocate de la défense, elle représente les criminels, des plus violents jusqu’à ceux suspectés de simple fraude. Son objectif est de faire presque tout ce qui lui est possible pour gagner leur liberté. De plus, chaque année, Annalise sélectionne un groupe d’élèves, qui se révèlent être les plus intelligents et les plus prometteurs, à venir travailler dans son cabinet. Car apprendre auprès d’Annalise est l’occasion d’une vie, celle qui peut tout changer pour ces étudiants, et cela pour toujours. C’est exactement ce qui se produit lorsqu’ils se retrouvent impliqués dans un assassinat qui fera vibrer toute l’université…

Annalise Keating est donc avocate de la défense, et chaque année choisit de prendre sous son aile dans son cabinet privé, avec deux associés, cinq élèves de sa classe de droit pénal. Cette année, Michaela, Wes, Connor, Asher, Laurel sont les heureux élus. En début de saison, chaque épisode est centré sur une affaire – un client, parsemé de flashbacks qui mettent en scène l’assassinat où se sont retrouvés impliqués les cinq élèves.

Puis au fil de la saison, on se recentre sur le fil rouge de la série qui n’est autre que le meurtre de Lila, étudiante dans une résidence universitaire. Meurtre dont est soupçonné Rebecca, qui est la voisine de Wes. Lila est aussi l’élève de Sam, qui n’est autre que le mari d’Annalise Keating.

L’étau se resserre, le décor est planté.
Et j’ai adoré.

Ce qui m’a plu dans ce show ?

♥ sa construction en matière de double temporalité (le présent qui propose des intrigues secondaires et un passé qui développe l’intrigue principale),

♥ ses flashbacks qui permettent de mettre bout à bout les indices concernant l’assassinat,

♥ le suspens qui tient en haleine tout au long de chaque épisode et tout au long de la saison,

♥ les alternances entre les cours de droit pénal, les recherches d’Annalise, de ses deux associés et des cinq élèves qui font leur maximum afin d’acquitter leur client,

♥ l’intrigue principale et ses diverses intrigues secondaires.

Alors, allez-vous succomber ou avez-vous déjà succombé à « How to Get Away with Murder » ?

À voir absolument !

HTGAWM-700x357

ABC's "How to Get Away with Murder" - Season One

how-to-get-away-with-murder

9050a8d589fb4909c9e99257a0e7df12

HTGAWM1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Wishlist du mardi #3

3 Mar

Si Amélie Poulain aime briser la croûte des crèmes brûlées avec la pointe de la petite cuillère, faire des ricochets sur le canal Saint-Martin et plonger la main dans un sac de grains… nous avons tous et toutes des petits plaisirs qui n’appartiennent qu’à nous et nous redonnent du baume au cœur.

Moi, en ce moment, j’aime regarder de « nouvelles » séries comme Scandal, How To Get Away With Murder mais encore Game Of Thrones (J-47 avant le début de la saison 5) (hiiii)

tgit

J’aime continuer d’alimenter ma nouvelle collection d’objets en forme d’animaux. Ma prochaine emplette : ce porte-monnaie en forme de tête de chat avec l’écriture « meow much? » disponible chez Bird on the Wire – 18,50 €

meow

J’apprécie tout particulièrement sentir le sol trembler sous mes pieds tous les matins à 7h08 quand le train pour m’emmener au travail débarque à quai.

Je continue de garnir notre clic-clac avec des taies d’oreiller en tout genre (à mon compteur, je dénombre plus d’une dizaine d’oreillers) (je dois avoir un problème avec les collections)… Histoire de se lover dedans et de bouquiner… ou de jouer avec les chats… ou de contempler le temps passer…

joopHousse de coussin Joop! – Peter Hahn – 40x40cm – 35,95 €

Je réfléchis de plus en plus à acquérir une bouillotte en forme de renard (ou de hibou ou de raton-laveur) (je continue ma collection donc) aka coussin chauffant chez Nature & Découvertes qui restitue une chaleur douce pour un moment de bien-être. Elle est constituée de graines de lin parfumées aux huiles essentielle de lavande et de camomille et passe au micro-ondes. – 35 €

hibou

J’affectionne de nouveau reprendre mon clavier et ma plume pour écrire sur ce blog. J’aime de nouveau découvrir la home d’Hellocoton, sauter de blogs en blogs, faire de jolies découvertes… Je ne sais pas si l’inspiration et l’envie seront au rendez-vous… Seul l’avenir nous le dira.

Affaire à suivre !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Brioche hyper moelleuse aux pépites de chocolat.

2 Mar

Il faut que je vous dise, je ne fais guère de boulange car la plupart du temps, les recettes que j’essaie se soldent en échec.

Mais aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous la recette de ma première brioche réussie !

Voici la recette d’une brioche hyper moelleuse aux pépites de chocolat (dégotée chez Patchouka), qu’il faut absolument que vous testiez. Elle est d’une simplicité étonnante, car si je l’ai réussie, c’est que vous en serez sûrement capable aussi.

Une délicieuse odeur se dégage du four lors de la cuisson de la brioche et je n’ai pas résisté de la goûter dès sa sortie du four (en soufflant dessus tout de même).

Elle était tellement bonne, qu’avec François, on l’a mangée en seulement quelques jours. Il me reste la moitié du cube de levure fraîche de boulanger, je vais réitérer la recette la semaine prochaine.

Les ingrédients :

♥ 20 gr de levure fraîche de boulanger
♥ 500 gr de farine
♥ 200 ml de lait
♥ 70 gr de sucre
♥ 100 gr de beurre
♥ 2 œufs
♥ 1 cc de vanille liquide
♥ 1 cc de sel
♥ 100 gr de pépites de chocolat

La recette :

Mettre tous les ingrédients, sauf le beurre et les pépites de chocolat, dans votre robot ou dans la cuve de votre machine à pain (personnellement, j’ai tout mis dans mon nouveau robot le Magimix CS 5200 XL premium)

Une fois une boule de pâte formée, ajouter le beurre coupé en morceaux.

Quand la pâte devient élastique, laisser la pâte lever pendant environ une heure (la pâte doit doubler de volume) (je l’ai mis à côté d’une source de chaleur pour la pousse).

Sortir la pâte et la dégazer, puis ajouter les pépites de chocolat.

Façonner des petites boules et les disposer dans un moule à manqué préalablement beurré. J’ai un petit peu galéré (et ce n’est pas un euphémisme) à façonner des boules de taille identique… La prochaine fois, j’utiliserai sûrement une balance.

Couvrir d’un torchon et laisser lever une nouvelle fois pendant environ une heure.

Préchauffer votre four à 180°C (Thermostat 6).

Badigeonner la brioche d’un mélange lait / sucre et enfourner 20 à 25 minutes.

Une fine odeur de boulange va se dégager du four, se délecter.

Avant et après la cuisson.

La mie de cette brioche est filante, et en bouche très moelleuse !

On en a fait qu’une bouchée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Wishlist du mardi #2

4 Fév

Avec mes petits soucis de santé, j’ai récemment passé beaucoup de temps sur mon ordinateur et donc sur internet.

J’avais envie d’acheter tout et n’importe quoi. A vrai dire, je pense que regarder le téléshopping sur TF1 à l’hôpital n’était pas l’idée du siècle, j’avais envie de craquer pour le balai-vapeur-qui-nettoie-super-bien, pour le découpe-tout-légumes-et-fruits…

Bref, c’est pour cela que j’aimerais adresser une requête auprès de la gente médicale : rajouter à la liste des effets secondaires des antibiotiques la folie-furieuse du shopping.

Blague à part, je vous livre mes envies du moment, pour lesquelles je craquerai bientôt… ou pas.

♥ j’ai littéralement fondu pour ces magnets pour réfrigérateur qui reproduise en miniature un hot-dog, une gaufre, un rainbow-cake, un burger ou d’autres gourmandises made in USA.

♥ depuis qu’on a emménagé dans notre nouvel appartement, notre cuisine est sûrement la moins équipée que je connaisse (mise à part un mixeur-plongeur, une balance et un appareil à croque-monsieur/gaufres/gaufrettes). Alors depuis que je m’intéresse de plus près à la cuisine, j’avais envie de m’équiper d’un robot-multifonctions. J’hésite entre un robot Philips et un autre appareil beaucoup plus performant (et beaucoup plus cher), j’ai désigné le Magimix 5200 XL premium.

♥ j’ai envie de refaire ma garde-robe et de craquer pour des pulls en cachemire. J’ai envie de m’emmitoufler dans un pull-doudou tout doux. / Modèle pull à pois 100% cachemire déniché sur le site de Peter Hahn.

♥ Vous devez sûrement être au courant, Ikéa a sorti sa nouvelle collection nommée Bråkig. Elle s’inspire de lignes géométriques et de couleurs pastels. Pour la survie de mon portefeuille, il ne faut absolument pas que j’aille à Ikéa. Regardez, vous allez sûrement craquer vous aussi :

Et vous, quelles sont vos envies pour 2014 ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

On ne badine pas avec la santé.

29 Jan

L’année 2014 n’a pas très bien démarré pour moi, j’ai attrapé une inflammation de la vésicule biliaire et suis donc en arrêt de travail depuis plusieurs semaines.

Après avoir passé un scanner, une IRM biliaire et une échographie, le diagnostic tombe : je souffre d’une cholécystite aiguë et j’ai 3 beaux calculs qui remplissent pratiquement la cavité de la vésicule biliaire.

J’attends donc que l’inflammation de la vésicule diminue fortement ou disparaisse avant qu’un chirurgien puisse m’opérer. Malheureusement l’inflammation ne veut pas diminuer malgré les traitements antibiotiques et une hospitalisation.

Je dois faire preuve de patiente jusqu’au 13 février, jour de l’intervention où l’on va me retirer cette satanée vésicule biliaire.

Alors depuis le début du mois de janvier, j’ai du temps à tuer.

Pour dormir en grande partie. Pour me reposer et prendre des médicaments contre la douleur.

J’ai le temps pour traîner sur les blogs, par ci, par là, pour regarder la télévision (je suis devenue accro à The Voice, à Jessica King et plus difficilement avouable aux Reines du Shopping…) (Oui, oui tout ça depuis le mois de janvier).

J’ai aussi du temps pour baver devant des recettes et souffrir de ne pas les reproduire car depuis que ma vésicule biliaire fait des siennes, je dois suivre un régime strict qui m’interdit toutes graisses alimentaires.

Mes repas se résument donc à une tranche de poulet ou de dinde, des légumes cuits à la vapeur, des pâtes sans gras avec du fromage râpé à moins de 45% de mg, à des tomates cerises, à des yaourts ou des compotes…

J’ai donc perdu pas mal de kilos et envisage presque de refaire ma garde-robe (à moins que je reprenne tous ces kilos perdus après l’intervention) (s’il vous plaît, non).

On se dit à bientôt pour vous dire ce que cela fait de vivre sans vésicule biliaire ?
(Apparemment on le vit très bien, c’était juste pour faire une fin un petit peu théâtrale)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 4 sur 66« Première...3456...1020...Dernière »