Archive | Capharnaüm RSS feed for this section

Je suis superstitieuse.

26 Sep

Vous êtes superstitieuse ? Non ? Parce que moi, oui. Bien-sûr, il y a superstition et superstition.

Mais, je ne passe jamais sous une échelle. Il faudrait être fou quand même pour prendre des risques pareils.

Je ne supporte pas de voir un pain posé à l’envers. J’ai la manie de le remettre à l’endroit à chaque fois que j’en ai l’occasion. Du coup, j’évite de rentrer dans une boulangerie car il y aurait du travail…

À chaque réunion de famille, je fais les comptes des invités pour savoir si l’on sera 13 à table. Je crois que depuis que je suis petite, nous n’avons été qu’une seule fois 13 à table, mais ça n’a pas duré longtemps car le 13ème a fait une crise de foie. (ouf) (merci les huitres). Qui a dit hasard ?

J’accroche, sur ma tête de lit, un piège à rêves pour ne pas faire de cauchemars.

Je manipule vraiment délicatement tous les miroirs, par peur, d’écoper de 7 années de malheur.

J’évite d’acheter des statuettes d’éléphants avec la trompe en bas, car cela porterait malheur, alors qu’une statuette avec la trompe en haut porterait chance.

Je ne joue jamais aux jeux à gratter … sauf des fois les vendredis 13.

Je n’ouvre jamais de parapluie à l’intérieur. Ne me demandez pas l’origine de cette superstition, je ne saurai vous répondre.

Je fais machinalement un vœu lorsque je vois une étoile filante.

Quand je dis « moi heureusement, je n’ai jamais eu… », je touche du bois à la fin de ma phrase.

Mais paradoxalement, je n’ai pas peur des chats noirs.

Sinon à part ça, je le vis bien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rien ne se perd, tout se transforme…

9 Avr

Le mois dernier, j’ai reçu la Little New-York box et j’avoue avoir été extrêmement déçue par son contenu.

Je m’attendais un peu à être transportée à New-York, un peu comme si je promenais à Central Park à côté de petits écureuils en train de manger un bagel au saumon et au philadelphia. D’ailleurs, je me suis dit qu’il faudrait que je programme une prochaine visite de New York.

J’avais peut-être mis la barre un peu trop haut. Non ?

Sur les cinq produits qui composaient la little box, je n’en ai seulement apprécié qu’un. Et ce n’est pas même pas un produit de beauté, puisque ce sont bel et bien les Oréos que j’ai apprécié.

Ma Little New-York box se composait de :

♥ Un vernis Essie #44 Bahama Mama,
♥ Une Miniature Narcisso Rodriguez « For Her »,
♥ Une crème pour le corps parfumé Narciso Rodriguez,
♥ Un shampoing Redken Color Extend,
♥ Un après shampoing Redken Color Extend.

Je trouve ça dommage d’avoir reçu deux produits qui ne me correspondent pas, d’autant plus que lors de mon inscription j’ai répondu à un questionnaire en indiquant que mes cheveux étaient « raides, épais, insupportables » mais jamais « colorés ».

Le 31 mars, après moult réflexions, je me suis désinscrite de My Little Box.

Il a donc fallu rentabiliser la chose.

C’est avec l’adage « rien ne se perd, tout se transforme » que les 3 My Little Box ont finies en boîte de rangement.

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

La wishlist du lundi #1

24 Oct

Hier, j’ai passé mon après-midi à lézarder sur la toile : blogs, boutiques, et j’en passe et des meilleurs.

Honnêtement et pour tout vous dire, je n’ai pas culpabilisé de ne pas avoir mis le nez dehors, car le froid automnal me donne uniquement l’envie de rester à l’intérieur bien au chaud.

À la base, je bullais sur internet car j’étais à la recherche de la paire de bottes idéale ou de bottines.

Puis j’ai atterri sur la boutique Bird on the Wire. Ne me demandez pas comment je m’y suis prise pour arriver là-bas, je ne saurai pas vous l’expliquer.

C’est sûrement une attraction irréversible. Je finis toujours irrémédiablement sur cette boutique. Il suffit que j’ouvre la page de la boutique en ligne, et je n’ai qu’une seule envie : tout acheter !

Bird on the Wire, vous connaissez ?

C’est  une boutique qui recèle d’objets farfelus, d’objets déco, des bijoux, de la papeterie ou encore des accessoires en tout genre.

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

La luminothérapie, un igloo & moi.

10 Oct

J’habite désormais depuis plus de deux ans, dans les sphères polaires du Noooord de la France.

Je porte des moufles, un bonnet et un cache-nez en hiver.
Sachez que j’habite même dans un igloo.

Je brave le froid et des températures inimaginables pour aller étudier. Et en hiver, mon moral est plutôt en berne qu’autre chose. Vous voyez.

Sauf qu’en réalité, ce n’est pas vraiment ça. J’exagère souvent mes propos quand il s’agit de raconter ma vie dans le Nord, pour embêter quelque peu ma famille qui y croit (parfois) et pour m’amuser des clichés.

Toujours est-il que lorsque l’automne pointe le bout de son nez, la dépression saisonnière (ouh le vilain mot) débarque aussi vite que le soleil est parti. C’est le début de la fin, il fait encore nuit lorsque l’on se réveille et il fait déjà nuit lorsque l’on rentre à la maison. Les journées rapetissent, c’est un lien de cause à effet. Et avec tous ces changements saisonniers, on n’est pas forcément dans notre assiette.

Malgré que l’automne soit ma saison préférée (avec le printemps), j’avoue que parfois le soleil me manque… atrocement. Difficile de garder le moral avec le soleil qui joue à cache cache avec le noir.

Et c’est d’ailleurs pour ça, qu’en 1903 on créa la luminothérapie. Enfin « on », c’est plutôt à Niels Ryberg Finsen que revient tout le mérite. Il a d’ailleurs été récompensé par le prix Nobel de médecine.

La petite interlude historique est terminée, revenons-en à nos moutons. La luminothérapie késako ?

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Boîte à Secrets Paille d’Or (concours)

24 Mai

Petite, j’adorais les Paille d’Or. Cela devait sûrement être mon goûter préféré. Enfin je crois, car je n’ai pas réellement une mémoire d’éléphant mais plutôt une mémoire d’huître.

Tout ce que je sais, c’est que lorsque je dois acheter des biscuits en tant qu’encas, je choisis toujours des Paille d’Or, il doit bien avoir une raison à cela non ? Une sorte de complexe du biscuit.

Je devais sûrement faire des concours de celle qui empile le plus de pailles et réussit à les manger sans se déboîter la mâchoire, avec les copines dans la cour de récréation entre les cordes à sauter et les pogs.

J’étais la sérial croqueuse de la Paille d’Or.

Et aujourd’hui, cela n’a pas changé. J’empile les pailles par trois et je croque à tout va. La framboise envahit mes papilles.

Par contre, je continue de mettre des miettes de partout. Je n’ai pas encore saisi comment manger proprement des Paille d’Or (et vous ?).

Pour l’occasion, Monsieur LU, qui a le secret de la fine paille d’or qui fait croustiller les framboises, m’a envoyé deux boîtes collector à vous faire gagner. Elle permet de glisser un paquet de Paille d’Or dedans, sans que celui-ci risque d’être écrabouillé au fond du sac… ou tout autre chose, à vous de l’utiliser à votre guise.

Pour jouer, il suffit de me raconter via les commentaires comment vous dégustez vos Paille d’Or (clic clic). Vous avez jusqu’au 2 juin. Bonne chance !

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 3 sur 15« Première...2345...10...Dernière »