Archive | Capharnaüm RSS feed for this section

Home sweet home.

3 Nov

Voilà près de six mois que nous avons emménagé dans notre nouvel appartement. Pour la décoration, petit à petit l’oiseau a fait son nid. On a souhaité une décoration plutôt simple mais quelque peu inspirée de l’industriel.

Quand on a visité la première fois cet appartement, j’ai tout de suite craqué pour le salon et ses 4 fenêtres traversantes, puis j’ai tout particulièrement affectionné la cuisine rouge brillante et le long couloir qui désert la partie nuit. Je savais qu’on allait passer de bons moments dans cet appartement.

Puis les travaux ont commencé : rafraîchissement des murs et plafonds, peinture des murs, du béton ciré sur un pan de mur, construction de nouveaux placards dans les chambres et l’arrière-cuisine…

Je vous laisse découvrir en quelques images notre petit cocon.

Lire la suite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai passé mon 1er oral dans la fonction publique.

21 Juin

L’autre jour, j’ai participé à un recrutement sans concours d’adjoints administratifs dans la fonction publique.

J’avais trouvé cette annonce de la fonction publique un petit peu par hasard. Mais le hasard fait parfois bien les choses, car je l’ai trouvée quelques jours après une fin de contrat de travail.

J’ai donc envoyé un dossier rempli en bonne et due forme, mais sans peu d’enthousiasme. J’avais peur de me faire évincer dès la première pré-sélection.

Et puis j’ai attendu, oublié un peu ce recrutement sans concours.

Alors qu’elle ne fut pas ma surprise quand j’ai reçu sur mon iPhone il y a quelques jours un email de la Préfecture du Nord. J’ai lu les dizaines de lignes qui me séparaient du résultat le plus rapidement possible.

J’étais admissible pour passer l’oral. J’aurais presque pu faire une petite danse de la joie, mais les circonstances dans lesquelles j’étais ne me l’ont pas permise. Je me suis rattrapée mentalement, ne vous inquiétez pas.

Lundi, j’ai donc passé l’oral. J’étais tellement stressée. Je m’étais préparée mais je n’étais sure de rien.

Lorsque je suis rentrée dans la salle du jury, j’ai senti mon pouls augmenter anormalement. Je me suis installée puis présentée.

Et dès lors, les questions ont fusé.

Quels sont les trois fonctions publiques ? Quel est le préfet du Nord ? Qu’est-ce qu’un tribunal administratif ? Quels sont les juridictions représentatifs en France ? Quel est le sous-préfet de Douai ? Quels sont les droits et devoirs des fonctionnaires ? Qui n’a pas le droit de grève ? Quels textes respectent le préfet ? Donnez-moi la hiérarchie des textes de droit. Et j’en passe et des meilleures.

Apparemment, je suis tombée sur la thématique du droit. Je me suis sentie totalement inculte face à ces jurés face à leur culture et leur aptitude à passer d’une thématique à une autre.

Après calcul, j’ai 10% de chance d’être choisie parmi tous les participants.
Je croise les doigts !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment les lentilles ont changé ma vie…

18 Jan

Depuis toute petite, j’étais destinée à porter des lunettes de vue, car ne voyant rien de loin comme de près (merci l’addition de la myopie et de l’astigmatisme), il fallait bien que quelque chose m’aide pour corriger ma vision des choses… et des personnes.

Je n’ai jamais rechigné à porter des lunettes, je ne les ai jamais cachées dans le panier de linge sale pour ne pas avoir à les porter par exemple.

Car dès que je mettais un pied en dehors du lit, il fallait que je porte mes lunettes, histoire de voir ou j’allais. Pour m’orienter en quelque sorte.

En fait, sans mes lunettes, je vis dans un monde… totalement flou.

Du coup, j’ai porté de tout en matière de montures. Rondes, ovale, carré, fluo, neutre, noir, orange. Les lunettes à la Harry Potter sont aussi passées par moi.

Et puis un jour, l’ophtalmologue a un peu révolutionné ma vie. Il m’a proposé de porter des lentilles de contact.

Au revoir, les gouttes d’eau sur les lunettes quand il pleut. Au revoir, la buée sur les lunettes quand on rentre dans une pièce chauffée alors qu’il faut très froid dehors. Au revoir, les lunettes qui glissent, qui font mal derrières les oreilles ou sur le nez. Au revoir les marques affreuses que font les lunettes sur les ailes du nez.

Alors, certes il a des petits inconvénients, comme le taux de larmes, le fait de bien se laver les mains avant chaque manipulation des lentilles, les poussières qui peuvent se glisser sous la lentille…

Mais personnellement je trouve cela tellement minime face aux avantages que me procure le port des lentilles de contact, que jamais je ne retournerais au port des lunettes quotidien.

Je peux me maquiller comme bon me semble, je n’ai plus de tic pour remonter mes lunettes car elles glissent sans cesse.

Alors merci, chères lentilles de contact.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand j’étais petite, je croyais…

14 Déc

♥ Je croyais que si je faisais pipi dans une piscine, une marre rouge se formerait autour de moi.

♥ Je croyais que lorsqu’il y avait un bouchon sur la route, les automobilistes étaient bloqués par un bouchon de champagne.

♥ Je croyais que lorsque je mangeais du raisin et par conséquent ses pépins, un arbre allait pousser dans mon ventre.

♥ Je croyais que lorsqu’il pleuvait, les créatures du ciel faisaient pipi.

♥ Je croyais que si je m’amusais trop à loucher, mes yeux allaient se bloquer et rester se regardant l’un l’autre à vie.

♥ Je croyais que l’ombre des gens était en fait leur double maléfique.

♥ Je croyais que si je photocopiais un livre qui avait le label « la photocopie tue le livre », j’allais réellement le tuer.

♥ Je croyais que tous les feux tricolores fonctionnaient avec un monsieur sous-terre qui activait le vert, le orange puis le rouge.

♥ Je croyais que si je tuais une fourmis, une guêpe ou une araignée, toute sa famille viendrait me piquer ou me mordre pour se venger.

♥ Je croyais que la soupe faisait vraiment grandir.

♥ Je croyais que les arbres avaient mal quand les feuilles tombaient.

♥ …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bref, je suis à la recherche d’un emploi.

26 Nov

Depuis le 14 septembre 2012, jour où les portes de la licence professionnelle se sont définitivement fermées pour moi, je suis activement à la recherche d’un emploi.

Primo, je me suis inscrite au pôle-emploi et rencontré mon conseiller lors d’un premier rendez-vous pour affiner mon profil métier. J’ai assisté à un atelier découverte à la recherche d’emploi.

Secundo, j’ai donc adopté une routine quotidienne que j’applique tous les matins. Je vais découvrir les nouvelles offres d’emploi disponibles sur le site Pôle-emploi, sur les sites d’agences d’intérim et toutes les déclinaisons possibles. Je réponds aux offres auxquelles je peux prétendre (10 ans d’expérience, je peux oublier) (bilingue néerlandais j'oublie aussi) (à 75 kilomètres de mon domicile, aussi) (poste dans le secteur du condensateur plastique, pas pour moi).

Je pointe le bout de mon nez de temps en temps dans toutes les agences d'intérim où je suis inscrite, histoire qu’on ne m’oublie pas. (coucou, c’est moi).

J’envoie des candidatures spontanées, on ne sait jamais. Le hasard fait parfois bien les choses.

Depuis le 14 septembre, j’ai du envoyer plus d’une centaine de candidatures et je peux compter sur les doigts de la main (et des pieds hum) les réponses des entreprises recruteuses. Je pourrais presque faire un florilège des réponses les plus touchantes et les moins délicates (prends-toi ça dans la tronche) des réponses négatives.

Alors, j’ai réussi tout de même à dégoter une dizaine d’entretiens. (j’essaie d’être la plus po-si-ti-ve possible, mais c’est dur). Je passe donc l’épreuve du CV. Mon CV est beau, j’en suis fière.

Mais je n’arrive pas à passer au delà de l’entretien. Après chaque entretien, je stresse, j’attends que mon téléphone sonne. Je fais une syncope à chaque fois qu’il sonne.

Mais non, je n’ai jamais réussi à être l’ultime survivante pour LE poste. Est-ce ma tête qui ne revient pas ? Ma voix ? Mon physique ? Mon manque d’expériences ?

Je ne sais pas…

Bref, je fais partie des trois millions de chômeurs en France.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 2 sur 151234...10...Dernière »