La luminothérapie, un igloo & moi.

10 Oct

J’habite désormais depuis plus de deux ans, dans les sphères polaires du Noooord de la France.

Je porte des moufles, un bonnet et un cache-nez en hiver.
Sachez que j’habite même dans un igloo.

Je brave le froid et des températures inimaginables pour aller étudier. Et en hiver, mon moral est plutôt en berne qu’autre chose. Vous voyez.

Sauf qu’en réalité, ce n’est pas vraiment ça. J’exagère souvent mes propos quand il s’agit de raconter ma vie dans le Nord, pour embêter quelque peu ma famille qui y croit (parfois) et pour m’amuser des clichés.

Toujours est-il que lorsque l’automne pointe le bout de son nez, la dépression saisonnière (ouh le vilain mot) débarque aussi vite que le soleil est parti. C’est le début de la fin, il fait encore nuit lorsque l’on se réveille et il fait déjà nuit lorsque l’on rentre à la maison. Les journées rapetissent, c’est un lien de cause à effet. Et avec tous ces changements saisonniers, on n’est pas forcément dans notre assiette.

Malgré que l’automne soit ma saison préférée (avec le printemps), j’avoue que parfois le soleil me manque… atrocement. Difficile de garder le moral avec le soleil qui joue à cache cache avec le noir.

Et c’est d’ailleurs pour ça, qu’en 1903 on créa la luminothérapie. Enfin « on », c’est plutôt à Niels Ryberg Finsen que revient tout le mérite. Il a d’ailleurs été récompensé par le prix Nobel de médecine.

La petite interlude historique est terminée, revenons-en à nos moutons. La luminothérapie késako ?

La luminothérapie joue un rôle crucial dans l’équilibre de notre horloge biologique. Elle permet d’accroître la vitalité et donne une sensation de bien-être général. Il a été d’ailleurs été démontré dans le passé que la lumière du soleil a un impact indiscutable sur notre santé mentale aussi bien que physique. Manquerait plus qu’on vive dans le noir le plus profond.

La luminothérapie consiste donc à s’exposer devant une forte luminosité artificielle (qui reproduit la lumière naturelle) face aux lampes de luminothérapie médicale. Les séances durent entre trente minutes voire quarante-cinq minutes. La durée des séances dépend en général des maux à soigner.
Elle est couramment employée pour combattre les effets du décalage horaire, le blues hivernal, le baby blues, le décalage horaire, les troubles du sommeil… ainsi que toutes autre sortes de souffrances ou maladies.

En plus, la luminothérapie est un antidépresseur naturel pour chasser la dépression saisonnière hivernale qui se manifeste par des troubles de l’humeur, des troubles du sommeil mais aussi une augmentation significative de l’appétit, un manque de dynamisme, irritabilité, perte de libido…

La luminothérapie est donc un moyen naturel pour retrouver retrouver énergie, moral, bonne humeur etc…

Si vous êtes fatigué dès le réveil, d’humeur maussade, pas dans votre assiette et que vous n’arrivez plus à vous concentrer, c’est un remède naturel sied pour vous.

Et ça ressemble à ça :

(C’est beau, non ?)

Les bienfaits de la luminothérapie sont assez gigantesques. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’elle est notre meilleure amie :

♥ elle remet en ordre l’horloge interne,
♥ elle traite la dépression saisonnière,
♥ elle régule la fatigue chronique,
♥ elle permet de ramener un peu de printemps en hiver,
♥ elle ne permet pas de bronzer, mais peut facilement remplacer une lampe de chevet,
♥ elle est clairement un élément décoratif et attise la curiosité des invités,
♥ elle peut-être utilisée par tout le monde même par des personnes en bonne santé et très active,
♥ elle est considérée comme un remède sans médicaments pour lutter contre les troubles du sommeils.

Alors laissons, laissons, entrer le soleil. Laissons, laissons, entrer le soleil.

Pour toute transparence, Solvital va m’offrir un simulateur d’aube.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires

  1. Padaaa 16 octobre 2011 at 17:02 #

    Salut Margotte !
    Comment ça va ?
    C’est super que tu parles de luminothérapie parce que ça m’intéresse énormément. Il y a quelques points négatifs au lampes de luminothérapie, c’est de devoir rester devant 30 min d’affilée au réveil pour que ce soit efficace, le coût de ces appareils, et le fait que les lampes proposées par diverses marques sont toutes encombrantes et pas très pratiques.
    J’ai ajouté une lampe dans mon panier amazon que j’ai mis de côté et j’attends le jour où je franchirai le pas pour tester… : )
    Tout comme pour les simulateurs d’aube, je trouve le concept génial et j’attends de m’en remettre à plusieurs avis (fiables)
    donc dès que tu as testé ton simulateur d’aube, tu nous en feras un petit compte-rendu ?
    Bises,

    • Touwity 16 octobre 2011 at 19:14 #

      Oui, justement j’ai reçu le simulateur d’aube hier, je le teste cette semaine et je vais faire un billet complet. (promis) ^^

  2. Padaaa 17 octobre 2011 at 6:51 #

    super !!!

  3. Padaaa 30 octobre 2011 at 16:35 #

    le billet complet est en cours ? : D

    • Touwity 1 novembre 2011 at 12:16 #

      C’est en cours, j’ai commencé par régler le simulateur d’aube et j’ai découvert un peu toutes les fonctions !

  4. Padaaa 28 novembre 2011 at 18:46 #

    et maintenant ça donne quoi ? (comment ça je suis impatiente ? :p )

    • Touwity 28 novembre 2011 at 20:02 #

      Tu peux aller voir tes mails, je t’ai proposé quelque chose d’intéressant je crois ^^

  5. Mira Lumino 2 janvier 2012 at 15:45 #

    J’utilise ma lampe de luminothérapie plus comme un objet décoratif qu’une solution de traitement à elle seule ;)
    je compte en prendre une pour un prochain échange de cadeaux de début d’année :)

Ajoutez votre prose

^^ >_< ;) :shsh: :pirate: :p :o :nul: :mmh: :hum: :honte: :grr: :euh: :dodo: :chut: :bien: :beurk: :argent: :D :@ :/ :( :$ -_- (l) (h) (a)