C’était un truc de grand.

6 Jan

trou

Quand j’étais petite, je voulais devenir Princesse, comme toutes les petites filles. Finir ma vie avec le Prince Charmant. À la sauce de, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… blablabla.

Plus tard, je voulais devenir architecte. Je dessinais des plans de maison sur chaque feuille qui traînait dans la maison. Je me souviens que j’avais même fait une maison ronde. Je l’avais appelée Éolia, ça sonnait bien, c’était beau. Je farfouillais dans les plans de véritables architectes et c’était plus que grandiose.

Est venue plus tard ma période d’architecte d’intérieur. Ce métier me bottait bien et franchement, il paraît que ça gagne bien. Créer des fourchettes design, des assiettes rigolotes, c’était le truc que j’adorais.

Après j’avais décidé de devenir professeur des écoles. C’était en 3ème, après avoir fait mon stage en école primaire et j’avais adoré. Durant toute l’année, je m’étais dit que j’avais trouvé le métier que j’exercerai plus tard. Apprendre des choses aux enfants, c’était énorme pour moi. Mais en fait, c’était juste pour avoir toutes les vacances scolaires je crois, parce qu’aujourd’hui, ce projet a été abandonné depuis bien longtemps.

Depuis mon entrée en seconde, on me rabâche que je dois me créer mon après-bac. Que je dois potasser pour me monter un projet après la terminale. Ça fait 5 ans que je suis au lycée et je ne sais toujours pas quoi faire.

Entre éducateur de jeunes enfants, éducateur spécialisé, bibliothécaire, archiviste, assistant de manager et je ne sais pas quoi encore, mon cœur balance.

Alors maintenant je fais quoi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

32 commentaires

  1. lowett 6 janvier 2009 at 18:44 #

    A partir de mes 16 ans, je savais que je voulais faire les communications. Même si à la base c’était pour faire le journalisme. Je me suis rendue compte que j’avais de la chance de savoir ce que je voulais faire, ça m’a toujours bien tirée dans la vie. Cependant, beaucoup de mes amis étaient aussi dans le doute. Je trouve qu’on est mal préparés, qu’on nous demande de faire une décision importante trop tôt… C’est normal, à 18 ans, de ne pas savoir ce qu’on va faire pour toujours !

    Tout ce que je peux te conseiller, c’est de choisir une passion. Quelque chose qui te motive à fond ! Peu importe les débouchés, les salaires, etc. Si tu choisis quelque chose pour autre chose que ton intérêt le plus profond, ça ne marchera pas. Au mieux tu tiendras jusqu’à 40 ans puis ce sera la crise. Je le vois bien avec tous les adultes autour de moi. Celui qui s’en sort le mieux, c’est mon père. Il est pilote de ligne. Il est pressé comme une orange par sa compagnie aérienne, mais il fait ce qu’il a toujours aimé. Il n’a jamais aimé étudié, à l’école il avait du mal, mais il s’est battu pour faire pilote. Et dire que c’est un métier qui demande d’étudier chaque année… Lui qui déteste tellement ça !

    Je sais que c’est très dur de trouver sa voie, mais pense surtout avec ton coeur, pas trop avec ta tête. C’est tout ce que je peux te conseiller…

  2. Une Fille & La Toile 6 janvier 2009 at 19:05 #

    Je te rassure, moi, mon projet professionnel s’est construit petit à petit, années après années post-bac. En terminale je voulais faire une école d’art. Résultat je travaille dans le marketing internet, et j’adore ça. Le seul conseil que je peux te donner: ne pas choisir une orientation trop ciblée au départ si on est pas sûre sûre…

  3. Delph 6 janvier 2009 at 19:12 #

    Moi ça s’est fait par manque de choix au début! N’étant bonne qu’en français (et un peu de langue), j’ai fait une fac de lettres et là au bout de deux ans j’ai songé au métier d’éditrice! Dommage que ce secteur n’embauche pas parce qu’au final je pourrais bien finir standardiste!

  4. Marinette 6 janvier 2009 at 21:34 #

    j’ai mis longtemps avant de savoir ce que je voulais faire. Et même après, ça varie (dans les mêmes secteurs, mais ça évolue quand même) tu vas trouver courage !

  5. Gazelle 6 janvier 2009 at 22:18 #

    Te prends pas la tête. Si après le bac tu sais toujours pas ce que tu veux, tu vas dans une filière pluridisciplinaire, ou juste une filière qui te plait, pas trop spécialisée, qui te permettra de te réorienter quand tu auras trouvé ta voie. (Me parle d’âge, j’ai 26 ans je suis encore dedans donc bon ;))

    Te pollue pas l’existence, tu finiras par trouver, et tout ce que tu auras fait avant ça, t’aura apporté quelque chose.

    Puis tu peux aussi mettre tous les métiers qui te plaisent sur une feuilles, mettre les pour, les contres, pourquoi tu aimes ça, comparer… et fait des stages aussi, une journée, un WE, généralement c’est court et pas payé, et on te dit toujours quasiment oui, ça te permettra de voir ça sur le terrain, souvent c’est très parlant.

    Fait à l’instinct, il se trompe rarement, puis si tu te trompes, ça sera pour ensuite trouver ta voie, c’est pas mal je trouve :)

  6. Boo 6 janvier 2009 at 23:31 #

    C’est une vieille trentenaire – qui a est partie ds une filière « générale » par manque d’idée et qui rame maintenant pour faire face aux autres candidats bardés des diplomes adéquats – qui te parle : essaie de faire un maximum de stages dans les métiers qui te font un peu de l’oeil, avale des documentaires métiers, renseigne-toi, prend rdv dans des CIO, creuse le terrain, rencontre des anciens élèves des filières qui t’intéressent. Rien de tel que partir dans la bonne école juste après le BAC. Parce que sinon, après, c’est la misère pour percer :)
    Bien sûr, ça dépend des métiers, de ton talent, de ta personnalité, etc… Le problème, c’est que qd t’envoie un CV, ton talent et ta détermination, ils ne transparaissent pas forcément dessus. Mais ta formation, si :)

  7. angelita 7 janvier 2009 at 6:40 #

    La vie est pleine de projets, de rencontres.
    j’ai fait la fac après mon bac, cela ne m’a rien apporté.
    Donc, j’ai commencé à bosser.
    Au fil des déménagements, j’ai plus ou moins évolué pour entreprendre il y a dix ans une formation d’assistante de direction.
    Donc, tu vois, tout évolue.
    C’est suivant le caractère, ta vie et ….

  8. FaFa 7 janvier 2009 at 8:21 #

    D’accord avec Gazelle ! mais une fois que t’es bien sûre, ne te trompe pas dans le diplôme !! fais bien celui qui débouche sur qqch et si possible, le sésame qui comporte un apprentissage sur le terrain !

    Allez ! on est tous passé par là alors ne te sens pas différente ! ça vient avec la maturité et l’évolution de ta vie.

  9. Lu 7 janvier 2009 at 9:52 #

    Alors pour choisir, ya une méthode, reprise par tout le monde d’ailleurs : faire des stages, même pas payés et courts on s’en fout c’est pour avoir un aperçu et mettre sur papier toutes tes envies, prendre du recul…
    Quand j’étais au lycée, je voulais faire plein de choses sans vraiment de rapports entre elles > médecin, photographe, architecte, orthophoniste, ébéniste, prof de bio, etc. Et finalement j’ai fait le tri entre ce que je pourrai faire toute une journée et ce qui me plairait en loisir ! Donc jme suis lancée dans une formation (orthophoniste) et quand j’aurai mon diplôme, que je serai installée toussa toussa, je ferai des ptites formations à gauche à droite ^^
    Et puis… c’est normal de pas savoir ! T’as déjà des idées, ya plus qu’à choisir ;)

    Allez bon courage bizzzz

  10. coq 7 janvier 2009 at 10:13 #

    Pfouah m’en parle pas! J’ai 24 ans (toutes mes dents) et pas de boulot (enfin pas payé quoi)
    Savoir exactement ce qu’on veut faire, ce n’est pas forcément facile non plus… J’ai toujours su que je voulais faire quelque chose dans l’art… Cinéma, écriture, etc. Mais les gens me rient au nez quand je leur dis ça « t’y arriveras jamais! Combien réussissent pour combien qui galèrent? » etc etc.
    J’attends avec impatience le moment où je leur prouverai qu’ils ont eu tort… et que le cynisme pour philosophie de vie ce n’est pas franchement la meilleure chose…

    Enfin bref j’aurais donc plutôt tendance à te dire d’écouter ton coeur, parce que tous les bons conseils des gens ne remplaceront jamais ce que tu ressens. Vu de l’extérieur, on peut te conseiller de faire telle ou telle chose, + « raisonnée » ou + « rationnelle » mais en fin de compte c’est toi qui fais ta vie. Et on s’en sort toujours! Aie confiance!

  11. val 7 janvier 2009 at 10:31 #

    Pourtant être Guy Degrenne, c’est pas si mal…

  12. mummy active 7 janvier 2009 at 11:37 #

    Moi quand j’étais ado, je voulais être sage femme (en fait médecin, mais on me disait que j’étais trop nulle en math). J’ai eu la chance via ma mère infirmière en maternité, d’assister à des accouchements. Je trouvais cela génial.
    Et puis j’ai fait un bac B parce que trop faible en math. Et je me suis découragée…

    Maintenant je suis responsable marketing. Ok je gagne bien ma vie, oui c’est un boulot valorisant. Mais bon, honnêtement c’est pas ma passion et je fais quoi au fond pour la société (mis à part à les inciter à consommer plus)? :honte:

    Tout cela pour dire que fait ce que tu as envie et essaye de te donner les moyens de le faire… Moi je regrette parfois d’avoir écouter les gens et de ne pas avoir tenté médecine (surtout quand j’ai appris que le père d’une amie de ma fille, médecin cardiologue, avait fait un bac B comme moi….)

    :/

    (une peu moralisatrice la vieille aujourd’hui) :D :$

  13. mallou 7 janvier 2009 at 11:43 #

    Ah ben comme ça on est deux !
    Oui je sais mon bac je l’ai depuis (ou la la !) presque 10 ans, j’ai un bts, mais je sais toujours pas ce que je veux faire dans la vie ! POur l’instant je prend le temps de réussir ma vie de maman et pendant ce temps là je réfléchis.
    Pas facile de savoir ce qu’on veut vraiment, a ton age c trop tot. A moins d’avoir une vraie vocation.
    Bon courage !

  14. MissBrownie 7 janvier 2009 at 11:53 #

    Au lycée, je voulais être psy, sauf que je ne voulais pas aller à la fac, ni faire de longues études … J’aimais aussi les stats alors je me suis dit qu’en étudiant le comportement des gens à travers les stats, c’était un peu de la psychologie…

    Bon ce n’est pas exactement ce que je fais aujourd’hui mais ça tend à s’en approcher ;)

    Mais je regrette de ne pas avoir fait d’étude pour être sage femme, j’ai hésité après mon bac…

    Cherche ce qui te plairait le plus là dedans et donnes toi les moyens de réussir ;-)

  15. mamzellescarlett 7 janvier 2009 at 11:53 #

    Ce qu’il y a de bien avec la vie, c’est que rien n’est définitif. Les rencontres, le hasard font que souvent tu te retrouves à ecercer un métier parfois éloigné de ta formation initiale. Rien n’est figé…

  16. Lili 7 janvier 2009 at 12:06 #

    Il était une fois une Lili qui n’avait jamais de bol.
    Lili fut envoyée en série L par la conseillère d’orientation car Lili voulait faire de la comm’ (attaché de presse). Sauf que la conseillère elle a m*rdé grave : elle confondu L(ettres) et L(angues) et dans son lycée, il n’y avait que L(angues) et Lili elle est pas douée en langues alors elle a fait des maths, eu son bac grâce aux maths, etc.
    Arrivée à la fac, Lili n’était pas très sûre du parcours à suivre ni de son choix de parcours. Elle s’est dit « si je prends une langue rare c’est tout bénef » et elle s’est plantée…Elle a demandé une ré-orientation entre 2 semestres et on lui a dit qu’elle n’avait pas les bonnes options. Du coup elle a du attendre la rentrée de septembre pour intégrer une fac de Lettres.
    Arrivée en Lettres sa volonté de Comm’ revient et elle travaille d’arrache-pied en double cursus Lettres/Salariat.
    Arrive la fin de la licence elle découvre le prix des écoles de comm’…Aaaargh ! et découvre qu’il faut faire des stages… double Aaaaargh ! parce que souvent les stages ne sont pas rémunérés et Lili ne dépend plus de sa famille. Donc en gros c’est mourru…C’était il y
    Depuis la rentrée, je suis inscrite au CNED pour passer le CRPE (professeur des écoles), advienne que pourra !
    Juste pour dire, t’as le droit de te planter et tu as aussi le droit de changer de voix !

  17. Lili 7 janvier 2009 at 12:08 #

    euh…fausse manip’. Il faut lire à l’antépénultième ligne : c’était il y a 3 ans. Entre temps, toujours le même travail que durant mes études, passage éclair par le siège où j’ai appris que je ne supporte pas de passer ma journée le c*l sur une chaise.

  18. Electromenagere 7 janvier 2009 at 13:09 #

    Et pourquoi pas architecte alors ?

  19. Angie 7 janvier 2009 at 15:17 #

    Quand tu penses à un métier ou un truc que tu aimes faire, c’est quoi ?

  20. Pimousse 7 janvier 2009 at 18:05 #

    alors u peu comme tout le monde, ca va prendre du temps pour savoir ce que tu veux faire, ce qe je peux te conseiller c’est de faire des stages dans les domaines qui t’interessent parfois ça permet de te rendre compte que finalement le boulot n’est pas fait pour toi (ce qui a été mon cas) et puis il faut aussi se dire qu’un boulot parfait n’existe pas, il y aura tjs des choses embetantes à faire, mais il faut que les choses interessantes soient plus nombreuses. Allez courage.
    moi j’aime bien les architectes ou architectes d’intérieur.

  21. Paprika 7 janvier 2009 at 18:50 #

    Moi j’ai jamais su ce que je voulais faire…et je sais toujours pas !!! :mmh:
    J’ai fait des études qui ne me servent pas aujourd’hui, j’ai plein de diplomes inutiles…C’est vrai qu’il faut se donner le temps de prendre le maxi d’infos, et les stages peuvent aussi s’avérer utiles.
    Mais bon, oui, alors, comme le demande electromenager, pourquoi pas architecte d’intérieur???

  22. Boumille 7 janvier 2009 at 19:09 #

    C’est marrant, je suis pareille que toi, bon aujourd’hui, j’ai UN PEU choisi une filière EJE. Le problème c’est que j’ai toujours des projets d’être bibliothécaire, réalisatrice, chef d’entreprise… ou Père Noel !

  23. Cécilou 7 janvier 2009 at 22:26 #

    Halala cette orientation quelle galère…heureusement pour ma part que depuis la 4ième je sais ce que je veux faire…caméram^^
    Alors si tu hésites ferme les yeux et imagine toi entrain de faire ces métiers, dis toi que chaques matins le plus important sera de te dire : Chouette je vais travailler !!!!
    Je suis sur que tu trouveras ;)
    Bsx bsx bsx !!!
    Cécilou

  24. e-zabel 8 janvier 2009 at 10:39 #

    oula ! t’as bien le temps en fait !
    En terminal je ne savais pas quoi faire, alors j’ai fait Histoire à la fac, histoire de mûrir un peu et de me cultiver 3 secondes et demi. Puis, je me suis fixée sur bibilothécaire… j’ai attéri à l’IUT métier du livre pour finalement finir documentaliste. Et puis au fur et à mesure de mes rencontres, j’ai eu l’opportunité de prendre un poste de chef de projet intranet (éditorial) et voila, je le suis toujours… Cultive toi, fais des rencontres, fais des stages et si tu as une vraie passion, essaie de la transformer en métier, car c’est ainsi que tu t’éclateras le plus et que tu reussiras à te lever chaque matin pour aller au boulot !

  25. chocoladdict 8 janvier 2009 at 22:21 #

    t’inquiète pas, je ne crois qu’il y ait beaucoup de monde qui sache précisément ce qu’il veut faire alors qu’il est au lycée…surtout qu’entre l’idée qu’on se fait d’une profession et la réalité il y a parfois un monde…mais c’est dommage que le système éducatif n’intègre pas plus de stages durant la scolarité, cela permettrait déjà de faire pas mal de tri je crois…choisis tes études en fonction de tes domaines d’excellence et tes centres d’intérêt et essaie de travailler l’été dans des secteurs qui t’attirent après la vie t’aidera à faire des choix…

  26. emanu124 8 janvier 2009 at 22:52 #

    L’orientation c’est le truc le plus compliqué de la terre.
    Déjà essaie de savoir ce que tu AIMES vraiment faire. Et ce que tu ne veux SURTOUT pas faire.
    Parce que ton boulot, tu vas le traîner toute ta vie;
    Autant essayer de le choisir selon tes préférences.

  27. Ninon 9 janvier 2009 at 11:27 #

    Je serais toi, je ferais des études larges, et je tenterais un peu tous les boulots, par le biais de stages… tu te ferais une idée. je te dirais bien aussi de changer d’orientation en cours de route, je trouve ça super enrichissant, mais en France je crains qu’on ne soit un peu en retard de ce côté là. Mais étudie le plus large possible, ça ne te fermera rien, comme ça.

  28. l'or 9 janvier 2009 at 17:06 #

    et coucou..ben ecoute je savais pas que tu vais changé de « nuages de filles »….comme tu m’as donné le lien..je viens faire un ptt tour pr lire tes articles tjrs aussi interesst….

    misouille….je continue la visite…

  29. cassandra 12 janvier 2009 at 17:54 #

    suis instit et c’est un super métier. pour le sac je ne l’ai pas encore reçu! je te tiens au courant!

  30. camille la it girl 17 janvier 2009 at 17:02 #

    ne le dis à personne mais j’ai 23 ans et demi, je finis science-po à la fin de l’année et j’ai aucune idée de ce que je veux faire précisément. Ou plutôt, j’aimerai beaucoup changer souvent tout en restant dans le même domaine, celui de la culture. J’ai fais science po parce que c’était généraliste et qu’avec un peu de chance je pourrai trouver un job « général » qui me plaise. Advienne que pourra! Mais tu n’es qu’en terminale, tu as le temps. N’hésite pas à commencer par un BTS, c’est encadré et on peut donc y avoir des liens plus forts avec les profs, pour leur poser des questions. Et après le bac, on te prends pour un adulte, plus de remarques désobligeantes et d’heures de colles :D

  31. The Célinette en mode Geekette 23 janvier 2009 at 17:53 #

    Et si tu revenais à tes premières amours l’architecture ? (l)

  32. Emma 26 janvier 2009 at 15:28 #

    J’ai 23 ans, j’ai fait un bac éco, une licence de droit, un dut métiers du livre et je cherche un boulot qui ne sera sans doute pas du tout ce que j’aurais voulu.
    Alors ce que je peux te dire c’est : trouve-toi des études qui te plaisent, fait un max de stages ou de CDD si tu peux dans tous les métiers qui te bottent, teste, éclate-toi au maximum.

    Après, soit tu as de la chance et tu pourras trouver un boulot qui te plaît, soit tu feras de l’alimentaire mais tu pourras te dire que tu t’es bien amusée pendant quelques temps. ;)

Ajoutez votre prose

^^ >_< ;) :shsh: :pirate: :p :o :nul: :mmh: :hum: :honte: :grr: :euh: :dodo: :chut: :bien: :beurk: :argent: :D :@ :/ :( :$ -_- (l) (h) (a)